Règlement P-6

Anarchopanda lance une campagne de financement

Première publication 14 avril 2013 à 16h31
Anarchopanda lance une campagne de financement
Crédit photo : Archives Agence QMI
Anarchopanda
Par Ewan Sauves | Agence QMI

La grogne contre le règlement municipal P-6 ne se dissipe pas. Après Projet Montréal et Vision Montréal, c'est au tour d'Anarchopanda, célèbre mascotte des manifestations, de le contester en lançant une collecte de fonds pour venir en aide aux «milliers de victimes de répression policière».

Appelée «Pandaction contre P-6», la campagne se poursuivra jusqu'au 13 mai.

Le règlement municipal, adopté à la mi-mai 2012, oblige les manifestants à divulguer leur itinéraire et interdit le port du masque lors de rassemblements. Les contrevenants s'exposent à des amendes de 500 $ à 1000 $.

L'objectif initial était d'amasser 500 $, peut-on lire sur la plateforme de financement Indiegogo. Toutefois, dimanche, le seuil des 10 000 $ a été atteint, grâce à l'aide de 239 contributeurs.

«Notre objectif réel n'est bien entendu pas 500 $, explique Anarchopanda. Plusieurs milliers de dollars, voire plusieurs dizaines de milliers de dollars seront nécessaires, surtout si nos procédures sont portées en appel.»

Le professeur de philosophie, qui se déguise en panda durant les manifestations étudiantes depuis le printemps dernier, entend financer, avec les dons collectés, les frais reliés aux contestations de groupe des infractions commises sous le règlement P-6, ainsi que les frais associés à sa propre requête qu'il a déposée en Cour supérieure. En effet, depuis plusieurs mois, Anarchopanda tente tant bien que mal de faire invalider le règlement controversé.

«Anarchopanda vise non seulement à ce que ce fonds finance la défense de ceux et celles qui ont déjà subi cette répression légale et financière, mais aussi de ceux et celles qui la subiront dans un futur rapproché, afin que le monde se sente un peu moins gêné de venir aux partys de souricière du SPVM», ajoute-t-il.

Une fois la campagne de financement terminée, la mascotte versera la somme totale à un fond qui sera chapeauté par le comité légal de l'Association pour une Solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), dont plusieurs étudiants font partie.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.