Fondation David Suzuki

Troisième Sommet de l'hiver à Québec

Première publication 3 février 2013 à 14h58
Mise à jour : 3 février 2013 à 18h48
TVA Nouvelles
Pour le mois de janvier, on a eu droit à une météo en dents de scie. Pluie, neige, grésil, soleil, tout y est passé. Ces changements climatiques étaient au coeur du troisième Sommet de l'hiver de la Fondation David Suzuki qui se déroulait à Québec.

Jean-Patrick Toussaint, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki, souhaite sensibiliser les gens aux changements que notre climat vit depuis quelques années.

«On a une belle journée hivernale aujourd'hui, mais on a eu des -30 il y a quelques jours suivis d'un redoux. C'est un peu ce à quoi on s'attend dans les années futures avec le réchauffement planétaire et les changements climatiques. Ce sont des hivers en dents de scie avec des périodes de froid suivies d'un redoux», explique-t-il.


(Crédit photo: TVA Nouvelles)

Depuis un peu plus de 30 ans, les températures moyennes au mois de janvier ont peu varié passant de -11,4 °C en 1980 à -12,5 °C en 2000. Pour 2013, on aura plutôt eu une moyenne de 12,8 °C.

«Avec les extrêmes que l'on voit de plus en plus, des -30 et ensuite des redoux, les températures moyennes finissent par s'équivaloir, mais au total les hivers se font plus doux et surtout plus courts », nuance M. Toussaint qui ajoute que l'on remarquera encore plus cette tendance au fil des ans.

Le hockey pour sensibiliser

Dimanche, la Fondation organisait la classique «Protégeons nos hivers». Pour l'occasion, les Cowboys Fringants, Loco Locass, Georges Laraque et le Bonhomme Carnaval ont chaussé leurs patins à la patinoire de la Porte Saint-Louis à Québec.

Le but de l'activité était de sensibiliser les gens au fait que, comme les hivers raccourcissent, les saisons de sports d'hiver aussi.


(Crédit photo: Agence QMI)

«À Montréal, il faut que tu te dépêches quand il y a de la glace, parce que, en février et en janvier ça peut arrêter tout d'un coup, dès qu'il pleut. Cette semaine, d'ailleurs, je voulais m'entraîner pour être bon pour vous autres et il a plu», de dire Biz, du groupe Loco Locass.

Les scientifiques espèrent convaincre les gouvernements d'adopter des politiques environnementales plus vigoureuses et aussi sensibiliser davantage la population.

«Quand tu as une semaine pour patiner en hiver, c'est comme moins le fun, donc c'est sûr que c'est important d'essayer de faire quelque chose pour continuer à avoir un climat égal», de dire le Carl Tremblay, chanteur du groupe les Cowboys Fringuants.

Le réchauffement climatique change le paysage de nos hivers, alors des moments comme celui-ci sont de plus en plus précieux.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.