Trop dangereux

Expo-Québec ferme un de ses manèges

Première publication 19 août 2013 à 12h13
Mise à jour : 19 août 2013 à 19h16
TVA Nouvelles

Les policiers de Québec ont demandé dimanche la fermeture du Vertige, un des nouveaux manèges d'Expo-Québec.

Le Vertige offrait aux amateurs de sensations fortes la possibilité de l'élancer dans le vide d'une hauteur d'environ 10 m pour aller atterrir sur un coussin gonflable. Mais il semble qu'un grand nombre de personnes s'y soient blessées, d'où l'intervention des policiers.

vertige(TVA Nouvelles)

victime

Ce sont les gens de l'hôpital de l'Enfant-Jésus qui ont sonné l'alerte, après avoir vu arriver une dizaine de personnes qui souffraient de douleurs ou de fractures après avoir fait le grand saut.

D'ailleurs Jean Audy, un citoyen, a fait parvenir à Mon Topo une photo d'un garçon immobilisé sur ine civière qui se serait blessé vendredi dernier, vers midi 30.

Devant cela, le CHU a demandé aux policiers d'intervenir. À leur tour, les policiers ont contacté la direction d'Expo-Québec et, vers 16 h, on a fermé le manège.

Celui-ci sera démonté au cours de la nuit prochaine et remplacé par une autre activité, jugée moins risqué.

Vertige (TVA Nouvelles)

Instructions trop sommaires?

Pour rajeunir sa clientèle, Expo-Québec a revu l'ensemble de sa programmation, cette année, misant notamment sur les sensations fortes et les activités à caractère familial.

Victime d'une entorse cervicale, après son saut dans le Vertige,  une femme de 24 ans qui a contacté TVA Nouvelles dit que, selon elle, les instructions données par les responsables du manège étaient sommaires, trop, peut-être.

«Les instructions ont été brèves. Un employé nous donnait quelques consignes avant de monter. Notamment, de sauter «assis» pour éviter les blessures aux pieds. Et il disait de ne pas hésiter avant de sauter, sinon on devrait redescendre.»

Pour sa part, Maryse Boily, résidante d'Alma âgée de 55 ans, dit qu'elle a été blessée au dos.

«Quand je suis arrivée en bas, ça a fait Cloc! C'est comme si une pierre m'arrivait derrière la tête. J'ai un bleu sur la poitrine, j'ai le menton bleu, j'ai des vertèbres déplacées dans le haut de la nuque et dans le dos, en haut des omoplates.»

Mme Boily s'attend à devoir garder le repos durant une bonne semaine, une situation délicate, dans la mesure où elle exploite une garderie en milieu familial.

 

En vidéo

 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.