Rio Tinto Alcan

La treizième turbine de la centrale Shipshaw a démarré

Première publication 16 novembre 2012 à 16h45
La treizième turbine de la centrale Shipshaw a démarré
Crédit photo : Agence QMI
Par Andrée Anne Duchesne | Agence QMI

Rio Tinto Alcan a procédé à l'inauguration et à la mise en service du treizième groupe turbine-alternateur de la centrale hydroélectrique de Shipshaw, vendredi.

Ce projet d'optimisation de 225 mégawatts permettra à l'entreprise de faire passer sa capacité totale installée à 3125 mégawatts au Québec.

«C'est un virage vers le futur, un geste concret et un signal très clair de l'importance du Saguenay-Lac-Saint-Jean et du Québec pour Rio Tinto Alcan», a déclaré Étienne Jacques, chef des opérations chez Rio Tinto Alcan.

«C'est aussi l'expression de notre volonté de continuer à faire équipe avec les travailleurs de la région pour des générations à venir», a-t-il poursuivi.

Lors de la cérémonie d'inauguration, deux employés ont procédé au déclenchement de l'ouverture des vannes, ce qui a amené l'eau jusqu'à la turbine avec un débit de 390 m2 par seconde. La centrale Shipshaw permettra, entre autres, d'alimenter le projet AP60 de Jonquière (aluminerie).

«Le groupe turbine-alternateur que nous mettons en service aujourd'hui est à lui seul aussi puissant que toute la centrale Chute-à-Caron. C'est un gros projet», a indiqué Serge Bouchard, directeur régional de la division énergie électrique de Rio Tinto Alcan.

Durant la cérémonie, Claude Patry, député fédéral, Alexandre Cloutier, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec, et Stéphane Gaudreault, ministre des Transports, des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, ont tous livré des messages afin que l'entreprise réinvestisse dans la région.

«Je veux vous assurer que le gouvernement du Québec offre son entière collaboration à Rio Tinto Alcan pour les prochaines étapes. Phases deux et trois d'AP60 et phase deux d'Alma, nous serons au rendez-vous pour collaborer», a assuré le ministre Gaudreault.

Ce à quoi le géant minier a répondu positivement. «Aujourd'hui, dans notre présent on vient de faire une grande étape. Déjà un gros morceau de notre futur est en construction et va être démarré au début de l'an prochain et il va y avoir d'autres phases», a souligné Jean Simon, président et chef de la direction chez Rio Tinto Alcan.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.