Il asperge une femme avec du répulsif à chien

Pascal Dumas plaide coupable

Première publication 18 décembre 2012 à 14h21
TVA Nouvelles

Pascal Dumas a plaidé coupable à une accusation de voie de fait armée, mardi matin, au palais de justice de Chicoutimi.

L'homme qui a aspergé une dame avec du répulsif à chien dans le stationnement du Cégep de Chicoutimi a été condamné à cent heures de travaux communautaires. Le juge Rosaire Larouche lui a également interdit de conduire pendant deux mois.

Le juge a qualifié cette situation «d'inacceptable» et a ajouté que, s'il le pouvait, il lui aurait interdit de conduire à vie.

«Conduire est un privilège, a affirmé le juge. C'est une interdiction de conduire à vie que vous devriez avoir. Imaginez les conséquences si l'autre conductrice avait reçu le répulsif pour chiens dans les yeux.»

De plus, le ton de l'accusé n'a pas plu au juge Larouche.

«Heureusement que vous n'avez pas de répulsif à chien sur vous en ce moment parce que je crois que je serais votre prochaine victime», a-t-il dit.

Pour l'avocat de Dumas, cette peine est tout à fait respectable puisque son client n'a aucun antécédent.

«Mon client regrette le geste en question. Ce sont les émotions qui ont pris le dessus à ce moment-là et il a eu une absence de contrôle total», affirme Me Daniel Gravel, avocat de la défense.

Le 25 avril dernier, aux dires de l'accusé, Dumas conduisait quand une femme lui aurait coupé la route. Il aurait suivi la dame jusqu'au stationnement du Cégep de Chicoutimi, où elle se rendait. Les deux personnes se seraient disputées et c'est à ce moment que Dumas aurait aspergé la dame avec du répulsif à chien qu'il avait avec lui.

Heureusement, la victime n'aurait été que grièvement blessée et n'en aurait reçu qu'un peu sur la joue.

«J'en ai reçu sur la joue et un peu dans la bouche parce que j'ai eu le temps de me tourner le visage, a expliqué la victime. J'avais cru voir qu'il avait quelque chose dans les mains qui ressemblait à du poivre de cayenne», d'expliquer la dame.

Questionné par le juge, Dumas, qui était livreur pour un restaurant à l'époque, a expliqué avoir déjà été mordu par un chien et c'est pourquoi il avait sur lui du répulsif.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.