Visites festives dans un hôpital de Saguenay

Des militaires généreux, des enfants comblés

Première publication 25 décembre 2012 à 21h04
TVA Nouvelles

Plusieurs militaires de la région de Saguenay ont imité le père Noël mardi, en offrant des cadeaux et des chansons à des enfants dont la santé fragile ne leur permet pas de quitter l'hôpital.

«Je suis en attente d'une greffe pour les poumons, a expliqué une patiente de 18 ans. Ça fait deux ans que je suis sur la liste.»

La jeune femme peut heureusement compter sur la générosité de personnes comme Michel Larochelle, l'instigateur de l'événement, pour rendre son séjour à l'hôpital moins pénible.

«Ça me fait sourire. Des fois, le moral est moins là, puis des petits moments de même, ça fait du bien», a-t-elle confié.

Michel Larochelle a eu l'idée de cette tournée des cadeaux de Noël en 1984.

«Un enfant qui sourit, c'est un enfant qui est déjà moins malade», croit-il.

Michel Larochelle (Crédit photo: TVA Nouvelles)

Le militaire qui prendra sa retraite le printemps prochain a bien l'intention de perpétuer cette tradition pour bien des années à venir.

«C'est sûr que je vais continuer tout le temps. Tant que je vais être capable de marcher, tant que je vais être capable de respirer, je vais continuer, ça, c'est sûr», a-t-il assuré

Et il ne sera pas seul, car il peut désormais compter sur l'appui de ses collègues de travail, mais également de nombreux commanditaires qui donnent des jouets, des cadeaux, des animaux en peluche.

«En fait, cette année, ça a même dépassé nos attentes, ce qui est extrêmement plaisant. Si on compare à l'année passée où on fournissait encore de notre poche, on avait 200$. Cette année, on a près de 5000$», s'est-il réjoui.

Cette somme leur a permis de munir chaque lit de l'unité Maurice Tanguay d'un lecteur DVD portatif.

Michel Larochelle ne compte pas s'arrêter là et avoue que l'objectif pour lui et son équipe est «de devenir une fondation».

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.