Neptune Technologies

Une semaine après la tragédie

Première publication 15 novembre 2012 à 19h17
Une semaine après la tragédie
Crédit photo : TVA Nouvelles
TVA Sherbrooke

Jeudi dernier, Sherbrooke vivait un terrible drame. Les services d'urgences étaient encore déployés autour de l'usine Neptune Technologies.

La CSST, qui vient de lever l'interdit d'accès sur une portion de la partie en construction de l'usine, amorce à peine une enquête qui durera des mois. «C'était un peu une usine sœur; on va voir comment l'installation était disposée alors que là, dans l'ancien site, tout est détruit», explique Julie Fournier de la CSST.

À des kilomètres de distance, la scène laissait présager le pire...(TVA Nouvelles, archives)


Des images troublantes

À des kilomètres de distance, jeudi dernier, la scène laissait présager le pire...
L'horreur, le chaos, ressortent des témoignages recueillis sur place.
«Le secrétariat a répété deux fois dans un intervalle de 30 secondes: «Évacuez svp!».»

«On a vu un gars courir la tête pas de cheveux et tout plein de sang à la grandeur.» «Je ne sais pas si je peux parler, mais j'ai vu deux grands brûlés, il ne restait pas grand chose sur leur corps.»

L'horreur, le chaos, ressortent des témoignages recueillis sur place (TVA Nouvelles, archives)

Des images troublantes aussi pour les secouristes. «C'était affreux, c'était des torches humaines. C'était pas beau à voir.»

Autant de témoignages qui seront déterminants, insiste Julie Fournier: «Avoir de l'information provenant des témoins, des mesures de sécurité qui étaient en place, le plan de prévention qui était mis sur pied dans l'entreprise, donc une foule d'informations qu'on tente d'aller chercher.»

Hernan Guerrero et sa conjointe(Gracieuseté)

Funérailles de Hernan Guerrero:

de l'aide pour accélérer les demandes de visas de visiteurs

Les proches de Hernan Guerrero, décédé dans la tragédie, espèrent dans les prochains jours une réponse positive du gouvernement pour faire venir au Canada la famille immédiate.

Le député Pierre Luc Dussault fera tout en son pouvoir pour accélérer la demande de traitement de visas de visiteurs formulée par les proches de la victime, Hernan Guerrero pour leur permette d'assister aux funérailles. «On s'entend que c'est une tragédie. Avec le ministre de l'Immigration, on s'assure qu'il soit au courant de cette demande, qu'il soit au courant que c'est une urgence.»

Le délai est court, mais c'est possible, nous a-t-on dit au ministère de l'Immigration, en précisant de bien documenter la demande et de mentionner que c'est urgent pour des raisons de funérailles.

D'après un reportage de Josée Cloutier

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.