Magog

Des conseillers exaspérés n'acceptent plus l'insolence et les insultes

Première publication 18 décembre 2012 à 13h44
Des conseillers exaspérés n'acceptent plus l'insolence et les insultes
Crédit photo : Agence QMI
Gilbert Kurt Boucher
Par Christian Caron | Agence QMI

Exaspérés de se faire critiquer sur un ton insolent et irrespectueux en pleine salle de conseil municipal, les élus de Magog, en Estrie, se sont levés tour à tour, lundi soir, pour répliquer et défendre leurs choix et leur intégrité.

Certains contribuables n'y sont pas allés de main morte, lançant des flèches aux membres du conseil municipal, déplorant «l'échec de la fusion d'il y a dix ans», «la mauvaise gestion de la Ville», «la dette», les «fonds de pension» et «l'embauche abusive d'employés». D'autres ses ont dits désolés de constater que «le premier geste des conseillers, une fois élus, fut de se voter une augmentation de salaire».

Le ton agressif et les sarcasmes ont fait sortir les conseillers de leurs gonds. Premier à prendre la parole lors du tour de table des conseillers, à la fin de l'assemblée, Gilbert Kurt Boucher a défendu les choix du conseil, expliquant «qu'une ville représente un tout en soi et que pour stimuler l'entrepreneuriat il faut aussi voir à rehausser la qualité de vie des citoyens et des familles et que cela peut parfois générer des dépenses».

«Oui, nous avons une dette, mais nous faisons des efforts pour la contrer, a-t-il assuré. Il faut comprendre que nous avons réalisé d'importants projets ces dernières années.»

Le conseiller Michel Bombardier a lui aussi fait face à la musique de façon imagée. «J'ai beau enseigné l'Histoire, je refuse de vivre dans le passé», a-t-il dit. Selon lui, cet épisode de fusion ne devrait plus meubler les discussions à l'hôtel de ville.

Le conseiller Bombardier s'est défendu de gagner un trop gros salaire. «Je gagne 28 000 $ par année, mais je consacre une bonne vingtaine d'heures par semaine (au poste de conseiller), a-t-il indiqué. Après 15 ans de vie politique, ma pension sera de 370$ par mois. Alors ceux qui pensent qu'on gagne beaucoup d'argent ou ceux qui pensent qu'on fait un mauvais travail, ils n'ont qu'à se présenter aux prochaines élections.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.