Jusqu'à – 28 degrés Celcius

L'Estrie balayée par le froid

Première publication 3 janvier 2013 à 19h46
Par Marie-Pier Cornellier | TVA Nouvelles

La vague de froid qui a envahi le Québec jeudi n'a pas épargné la région de l'Estrie. Au plus bas, le mercure a atteint - 28 degrés Celsius tôt en matinée.

Tout au long de la journée, le survoltage était à l'honneur.

Chez Remorquage de l'Estrie, le téléphone n'a pas dérougi.

«Depuis 4h30 qu'on est sur le chemin avec mes huit remorques et on ne fournit pas, a expliqué Martial Côté, propriétaire de l'entreprise. On va travailler jusqu'à tard ce soir et, demain, il va avoir encore des effets de ça, c'est certain!»

Chez CAA-Québec en Estrie, les remorqueurs sont intervenus plus de 300 fois pour des cas de survoltage.

Et pour certains, pas question de se plier à la nouvelle règlementation entrée en vigueur le 1er janvier à Sherbrooke qui interdit de faire tourner son moteur plus de trois minutes lorsque la voiture est immobilisée.

«Il fait trop froid! C'est sûr que je vais réchauffer ma voiture. Là, ça fait cinq minutes et je pars dans un autre cinq minutes», a admis un citoyen.

Les conditions étaient d'ailleurs fort difficiles pour les travailleurs extérieurs. Au Marché de la gare de Sherbrooke, la journée était bien mal choisie pour démonter la grande roue.

«Tant que tu bouges, ça va, mais il ne faut pas que tu arrêtes», a lancé un travailleur courageux.

facteur-temps-froid-estrie-travailleurs
Le facteur Luc Daigle (Crédit: TVA Nouvelles)

Rues enneigées

Luc Daigle est facteur. Beau temps, mauvais temps, tous les jours, il marche une quinzaine de kilomètres. «Ce n'est pas facile aujourd'hui. Il fait froid, c'est glissant», a-t-il rapporté. Et la grande quantité de neige qu'il reste en bordure des rues lui complique encore plus la tâche.

Une semaine après que la tempête ait laissé une trentaine de centimètres de neige sur Sherbrooke, des bancs de neige bordent les rues sur une grande partie du territoire.

La Ville a commencé son opération de chargement de la neige seulement dans la nuit de mercredi à jeudi. Elle préfère attendre la fin de la période des Fêtes.

«Ça a pris beaucoup trop de temps!, a lancé un citoyen. On paie tellement cher de taxes, ce service devrait être beaucoup plus approprié à la situation.»

L'opération s'échelonnera sur quatre nuits et est évaluée à un demi-million de dollars.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.