Meurtre de Cyrille Daigle

Un accusé plaide coupable

Première publication 14 novembre 2012 à 20h56
Un accusé plaide coupable
Crédit photo : Agence QMI
Par Marianne White | Agence QMI

Narcis Kvrgic, un des quatre jeunes accusés en lien avec le meurtre de Cyrille Daigle, a plaidé coupable au palais de justice de Québec mercredi.

La victime de 19 ans a été poignardée à l'arme blanche dans le secteur du Trait-Carré, à Charlesbourg, le 2 janvier dernier. Une semaine plus tard, le jeune Daigle succombait à ses blessures.

Kvrgic, 18 ans, faisait face à une accusation de meurtre au deuxième degré, mais a enregistré mercredi un plaidoyer de culpabilité à une accusation réduite d'homicide involontaire. Il a également reconnu sa culpabilité à une accusation de complot pour vol qualifié.

Le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Daniel Bélanger, a expliqué que c'est une transaction de drogue qui a mal tourné qui a mené à la mort du jeune Daigle.

Il a indiqué mercredi qu'il ne pouvait relater en détail tous les faits entourant le crime puisque les coaccusés risquent de subir un procès et la Couronne ne veut pas causer de préjudice.
Arbnor Topalli, 19 ans, et Taha Achouba, 18 ans, sont aussi accusés d'homicide involontaire et en attente de la suite des procédures.

Un autre homme de 18 ans, mais qui était mineur au moment des événements, fait aussi face à une accusation de meurtre au deuxième degré.

Un seul coup de poignard

Me Bélanger a tout de même relaté que les coaccusés ont passé une commande de drogue à Daigle et avaient convenu de lui voler la marchandise lors de la transaction dans le stationnement du Centre Odilon-Gauthier à Charlesbourg.

Selon les faits mis en preuve, celui qui fait face à une accusation de meurtre au deuxième degré au Tribunal de la jeunesse avait emporté avec lui un poignard avec une «lame importante».

Lorsque la transaction a mal tourné et que Daigle s'est accroché au véhicule des accusés pour obtenir son argent, c'est le mineur qui lui a donné un seul coup de poignard qui s'est avéré fatal.

Le rôle de Kvrgic était de conduire le véhicule et de quitter rapidement la scène.
«Bien qu'il n'était pas la personne qui avait le couteau dans les mains, il pouvait prévoir dans les circonstances où ça s'est déroulé que des blessures sérieuses seraient infligées à la victime», a dit Me Bélanger.

L'avocat de la défense, Me Reynald Beaudry, a demandé la confection d'un rapport présentenciel pour son client qui est sans antécédents judiciaires.

Il a également demandé au juge Christian Boulet que les représentations sur la peine se tiennent à la fin mai ou au début juin pour que Kvrgic termine ses études collégiales.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.