Agressions physiques et sexuelles répétées

Début du deuxième procès de Jacques Vachon

Première publication 15 novembre 2012 à 14h02
TVA Nouvelles

Jacques Vachon, celui qu'on a surnommé le «Bourreau de Saint-Just» a échoué dans sa tentative d'éviter un deuxième procès.

Le juge Jean-Louis Lemay a rejeté la requête en annulation de procédure que son avocat avait présentée en début de semaine.

Me Alain Dumas s'appuyait sur le fait qu'au premier procès de son client, en 2008, la Couronne avait commis l'erreur d'inclure parmi les sept présumées victimes une plaignante au sujet de laquelle Vachon avait déjà été acquitté, précédemment. Cela avait causé un préjudice important à son client, disait Me Dumas.

Mais le juge Lemay répond, là-dessus, que c'est insuffisant pour annuler le deuxième procès puisqu'il reste encore cinq plaignantes et 29 chefs d'accusation dans le dossier. Rappelons qu'une sixième plaignante s'était enlevé la vie en 2008.

Premier témoignage

Quelques minutes plus tard, on a donc commencé l'audition d'un premier témoignage, celui d'une femme de 54 ans, ex-conjointe de Vachon.

La femme a parlé des sévices qu'elle a subis, notamment, de relations sexuelles forcées sous la menace d'une arrme.

Premier procès annulé

Après avoir été reconnu coupable de nombreux actes de violence physique et sexuelle sur des plaignantes et condamné à la prison, Jacques Vachon avait obtenu de la Cour d'appel qu'elle ordonne qu'il subisse un deuxième procès puisque son premier avocat, qui est maintenant radié du Barreau, l'avait mal défendu.

C'est ce deuxième procès qu'il a tenté de faire annuler en début de semaine.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.