Pratiques douteuses d'une école de conduite

Auto-École J.R.V. poursuit la SAAQ pour 100 000$

Première publication 4 décembre 2012 à 16h33
TVA Nouvelles

Une des écoles de conduite dont les pratiques douteuses avaient été révélées lors d'une enquête menée par le Journal de Montréal en janvier 2012 intente maintenant une poursuite de 100 000$ contre la Société d'assurance automobile du Québec (SAAQ) et l'Association québécoise du transport et des routes (AQTR).

Jean-Robert Vaval, le propriétaire d'Auto-École J.R.V. dont le permis a été suspendu, puis retiré, soutient que les informations rapportées par le quotidien montréalais n'ont jamais été contre-vérifiées par la SAAQ.

Lors de la visite du journaliste, le 21 décembre 2012, Jean-Robert Vaval a accepté d'offrir des cours en accéléré, soit en une semaine, alors que la loi prévoit un minimum d'un mois.

Jean-Robert Vaval a aussi menti en disant qu'à compter de janvier 2012, il faudrait avoir 21 ans et avoir un diplôme pour obtenir son permis. M. Vaval a refusé de s'expliquer au journaliste qui l'avait visité.

En janvier 2012, Auto-École J.R.V., située à Montréal, voyait son certificat de reconnaissance lui permettant d'exploiter son école de conduite être suspendu. En mars 2012, après enquête, et sous recommandation de l'AQTR, la SAAQ révoquait définitivement le certificat de reconnaissance de l'école de conduite de M. Vaval.

Dans sa requête déposée en Cour supérieure, le propriétaire d'Auto-École J.R.V. soutient que «la décision de suspendre puis révoquer le certificat de reconnaissance est abusive, manifestement non fondée, basée sur de simples allégations non vérifiées et non validées.»

En plus de demander l'émission d'un nouveau certificat de reconnaissance pour reprendre ses activités, le propriétaire de l'école de conduite réclame 100 000 dollars à la SAAQ et à l'AQTR pour les pertes directes encourues depuis janvier dernier.

TVA Nouvelles a tenté de joindre, M. Vaval sans succès.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.