Espèce en péril au Canada

Deux Américains accusés de contrebande d'ivoire de narval

Première publication 3 janvier 2013 à 23h14
Deux Américains accusés de contrebande d'ivoire de narval
Crédit photo : photo tirée du site web de Pêches et Océans Canada
Un groupe de trois narvals
Agence QMI

Deux Américains sont accusés aux États-Unis d'être impliqués dans du trafic illégal d'ivoire de narval du Canada.

Andrew Zarauskas, du New Jersey, et Jay Conrad, du Tennessee, ont été accusés en décembre d'avoir tenté de vendre de la corne de narval en sachant fort bien que cet ivoire avait été importé illégalement.

Ils sont également accusés de conspiration, de contrebande et de blanchiment d'argent.

Ils auraient commis ces gestes de 2007 à 2010 en collaborant avec des gens au Canada pour revendre la corne de ce cétacé aux États-Unis.

Surnommé la licorne des mers en raison de sa longue corne effilée, le narval est une baleine de l'Arctique. Son statut a été désigné comme étant «préoccupant» par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada.

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.