Joggeur happé à mort

Le conducteur remis en liberté

Première publication 4 janvier 2013 à 10h05
Mise à jour : 4 janvier 2013 à 18h29
Le conducteur remis en liberté
Crédit photo : Agence QMI
Guy Richard fait face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et délit de fuite mortel.
TVA Nouvelles

Soupçonné d'avoir causé la mort de Pierrik Houle à Sainte-Perpétue dans le Centre-du-Québec, Guy Richard a été remis en liberté vendredi.

Le conducteur de 41 ans qui fait face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort et délit de fuite mortel, doit respecter de nombreuses conditions de remise en liberté. Il s'est engagé à ne plus conduire de véhicules-moteurs, ne plus consommer d'alcool, et devra également verser une caution de 10 000$.

Sa comparution sur remise en liberté a duré plus de deux heures. À la fin de l'audience, la juge s'est adressée à l'accusé: «Même si vous n'avez pas d'antécédents judiciaires, si vous êtes trouvé coupable, vous ferez face à une peine très sévère. Aucune sentence ne pourra réparer tout le mal que vous avez fait à la famille Houle», a-t-elle indiqué.

L'accusé, qui a lui aussi une jeune fille de 19 ans doit bien le comprendre. Son avocat n'a toutefois pas voulu dévoiler l'état psychologique de son client: «Je ne peux pas vous dire si les deux jeunes se connaissaient ni élaborer sur les motifs de la juge en raison d'une ordonnance de non-publication», a précisé Me Jasmin Laperle, de la défense.

Pendant que Richard était remis en liberté, la victime, qui était étudiant en techniques policières était exposé à l'église de Sainte-Perpétue où il sera porté à son dernier repos samedi. L'accusé doit revenir en cours le 19 avril prochain.

Dans la soirée du 21 décembre, Guy Richard ne se serait pas arrêté après avoir happé le jeune homme de 19 ans qui faisait de la course à pied en bordure de la route 259. La victime aurait été découverte, inconsciente, dans un banc de neige, par ses proches qui s'inquiétaient de son absence prolongée.

L'accusé qui demeure à Notre-Dame-du-Bon-Conseil serait revenu sur les lieux de l'accident quelques heures plus tard à bord d'un autre véhicule. Son comportement aurait éveillé certains soupçons chez les témoins présents, c'est de cette façon que les policiers seraient remontés jusqu'à lui.

- Avec la collaboration de Marie-Pier Cloutier et de Jean-François Desbiens

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.