Incident d'hélicoptère

Paul McCartney et sa femme ont frôlé la mort

Première publication 10 novembre 2012 à 20h24
Paul McCartney et sa femme ont frôlé la mort
Crédit photo : archives AFP
Agence QMI

Paul McCartney et son épouse ont failli être victimes d'un grave accident en hélicoptère le 3 mai dernier, alors que le pilote a été «désorienté» en raison des mauvaises conditions météo, révèle le site web britannique Mail Online.

Selon le site web, l'hélicoptère de la compagnie Air Harrods a plongé vers les arbres et le pilote a évité de peu un écrasement potentiellement mortel, en éloignant dans les toutes dernières secondes le Sikorsky S-76C de la cime des arbres, balayés par la pluie.

Le drame s'est produit alors que l'hélicoptère, avec le célèbre couple à bord, s'apprêtait à se poser de nuit à un héliport près de leur domaine dans l'East Sussex. L'hélicoptère a pu se poser en toute sécurité sur un autre héliport avoisinant situé à Rye, à 15 kilomètres de la résidence.

Paul McCartney, qui âgé de 70 ans et sa conjointe, Nancy Shevell, âgée de 52 ans, n'ont pas voulu commenter l'incident. Il semble qu'ils n'ont jamais réalisé à quel point ils avaient failli s'écraser.

Selon le rapport mené par l'agence britannique responsable d'enquêter sur les accidents et les sérieux incidents aériens, l'AAIB, l'altimètre de l'hélicoptère qui sert à déterminer la hauteur par rapport à un niveau de référence, dans ce cas-ci la cime des arbres, indiquait 2 pieds!

Le rapport révèle aussi que dans les semaines qui ont précédé l'incident qui aurait pu être fatal, les données de vol de l'hélicoptère avaient été examinées avec un logiciel incorrect. Cela veut dire que la compagnie ne savait pas que l'hélicoptère avait dépassé les limites de vol et qu'une inspection et une maintenance étaient requises.

Le directeur de l'Association britannique de l'hélicoptère, Peter Norton, a décrit l'incident comme étant «alarmant».

«Le pilote était sur le point de se poser et il a réalisé qu'il n'avait pas le contrôle de l'appareil en raison des mauvaises conditions météo et de la mauvaise visibilité, a résumé M. Norton. Il a poussé les moteurs à fond pour prendre de l'altitude et placer l'appareil sur la bonne trajectoire et il a manqué, peu importe ce que c'était, par deux pieds.»

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.