New Delhi

Les Jeux s’ouvrent sur fond de controverse

Première publication 3 octobre 2010 à 19h32
Les Jeux s’ouvrent sur fond de controverse
Crédit photo : AFP

Menée par le porte-drapeau Kenneth Pereira, la délégation canadienne a paradé lors de la cérémonie d’ouverture des 19es Jeux du Commonwealth, dimanche.

Un peu moins de la moitié des 400 représentants du Canada étaient présents pour la cérémonie qui a commencé vers 19 h, heure de l’Inde (9 h 30 heure de l’Est), sous haute surveillance policière. En raison des craintes d’attentat, 100 000 membres des forces de sécurité avaient été déployés pour l’occasion.

Pereira, capitaine de l’équipe canadienne de hockey sur gazon, avait été désigné comme porte-drapeau du Canada il y a quelques semaines. L’athlète de 37 ans, né à Unionville, en Ontario, de parents indiens, a représenté l'unifolié plus de 300 fois sur la scène internationale.

Pour l'occasion, le stade Jawaharlal Nehru était rempli de quelque 60 000 spectateurs venus assister à l’ouverture de ces Jeux, auxquels prendront part 4300 athlètes de 71 pays, principalement des anciennes colonies britanniques.

Il s’agit du plus grand événement sportif à se tenir en sol indien depuis les Jeux asiatiques de 1982.

Le prince Charles, au nom de sa mère, la reine Elizabeth II, et la présidente de l’Inde, Pratibha Patil, ont déclaré ouverts les Jeux du Commonwealth.

«Il y a eu des délais et plusieurs obstacles, mais nous avons réussi à tout surmonter», a déclaré la présidente au cours de la cérémonie.

«Malgré toute la mauvaise publicité au sujet de la santé, de la sécurité et de la pluie, toutes les associations de tous les pays présents ont soutenu l’Inde pour l’aider à mettre sur pied les plus grands Jeux du Commonwealth de l’histoire. »

Le président du comité organisateur, Suresh Kalmadi, a pour sa part été conspué au cours de son discours d’ouverture.

Victime de nombreuses critiques et polémiques, l’organisation de ces Jeux a présenté un spectacle haut en couleur. Près de 6000 artistes ont illustré les 5000 ans d’histoire de l’Inde par de nombreux tableaux.

La présentation de l’événement tient presque du miracle. Les retards, les questions de salubrité et de sécurité entourant les Jeux ont fait les manchettes à de nombreuses reprises au cours des dernières semaines.

D’ailleurs, dans une véritable course contre la montre, la nouvelle ligne de métro qui relie le centre de Delhi au stade principal a été inaugurée dimanche, juste avant les cérémonies.

Les compétitions débuteront lundi. Pereira et ses coéquipiers fouleront d’ailleurs le terrain, alors que l’équipe de hockey sur gazon affrontera la Malaisie.

Des épreuves de natation, de tennis et de gymnastique, entre autres, seront aussi présentées.

(Agence QMI avec AFP)

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.