Canadiens de Montréal

Gauthier et Gainey remerciés

Première publication 29 mars 2012 à 09h52
Mise à jour : 29 mars 2012 à 14h37
Gauthier et Gainey remerciés
Crédit photo : Agence QMI
TVA Nouvelles et Agence QMI

Notre couverture sur le congédiement de Pierre Gauthier:

Les Canadiens de Montréal ont congédié leur directeur général Pierre Gauthier, jeudi matin. De plus, celui qui agissait comme conseiller spécial à Gauthier, Bob Gainey, a décidé d'un commun accord avec le président Geoff Molson de quitter l'organisation.

«Après une longue réflexion, j'ai décidé de prendre d'importantes décisions: Pierre Gauthier a été congédié. À la suite de son départ, Bob Gainey et moi avons décidé d'un commun accord qu'il [Gainey] devrait quitter, a déclaré Molson, lors d'une conférence de presse tenue au Complexe sportif Bell, jeudi.

«Nous remercions Pierre et Bob pour tous ce qui'ils ont fait pour l'organisation.»

Gauthier avait succédé à Bob Gainey le 8 février 2010.

Saison décevante

Cette saison, les Canadiens ont un dossier de 29-34-14 et ils se retrouvent au 15e rang de l'association de l'Est.
Gauthier n'a pas fait long feu comme grand patron des opérations hockey, lui qui était en poste depuis une vingtaine de mois à peine.

Sous sa gouverne, la Sainte-Flanelle a atteint le troisième tour éliminatoire en 2010, avant de s'incliner en première ronde l'année suivante. Toutefois, la formation montréalaise a connu un mauvais départ lors de la présente campagne, échappant ses cinq premières parties à domicile et maintenant un dossier global de 1-5-2 en huit rencontres.

Les blessures ayant tenu à l'écart certains éléments-clés de l'équipe, dont le défenseur Andrei Markov, et la contre-performance d'autres joueurs ont mené à ce dénouement. Toutefois, plusieurs journalistes et partisans n'ont pas hésité à dénoncer Gauthier pour quelques décisions qu'ils estiment douteuses.

La réembauche de Markov pour trois années supplémentaires alors qu'il avait subi une sérieuse blessure au genou le 13 novembre 2010 et la venue à Montréal de défenseurs inexpérimentés tels Raphael Diaz et Alexei Emelin ont entre autres fait l'objet de critiques.

Le successeur de Gainey

L'homme de 58 ans s'est joint à l'organisation du Tricolore le 21 juillet 2003, acceptant le poste de directeur du recrutement professionnel. Un peu plus de trois ans plus tard, soit le 24 juillet 2006, il est devenu assistant au directeur général Bob Gainey. Celui-ci et Gauthier ont ensuite échangé leurs fonctions respectives, de sorte que l'ancien capitaine des Canadiens a laissé la place à son adjoint.

Fraîchement arrivé et comptant sur un pilote, Jacques Martin, qu'il avait précédemment embauché à Ottawa dans les années 1990, Gauthier a vu la formation montréalaise éliminer coup sur coup les Capitals de Washington, meneurs du classement général, et les Penguins de Pittsburgh, champions en titre de la coupe Stanley, pour accéder au troisième tour.

Les Flyers de Philadelphie ont mis un terme aux espoirs des partisans montréalais en enlevant la finale de l'Est en cinq matchs.

Bob Gainey a cédé sa place à Pierre Gauthier le 8 février 2010. Crédit photo: Agence QMI.

Malgré ce parcours étincelant, Gauthier a procédé à un premier mouvement de personnel contesté durant la saison morte. Le gardien Jaroslav Halak, qui fut le grand responsable de la performance-surprise des Canadiens durant le printemps, a été échangé aux Blues de St. Louis le 17 juin 2010 en retour de Lars Eller et Ian Schultz.

À cette époque, beaucoup d'amateurs ont vilipendé le patron hockey de l'équipe qui donnait du même coup son vote de confiance à Carey Price. Celui-ci venait pourtant de connaître une saison difficile, comme en faisait foi son dossier de 13-20-5.

Peu après, Gauthier se débarrassait de l'attaquant Sergei Kostitsyn, expédié aux Predators de Nashville contre Dustin Boyd et Dan Ellis.

Accordant le bénéfice du doute à Price et aux vétérans de l'équipe déjà présents, le directeur général du Tricolore a vu son groupe prendre le sixième rang de l'Est avec une récolte de 96 points. En dépit de cette bonne performance, il a dû effectuer quelques changements en cours de route, cédant le Québécois Maxim Lapierre aux Ducks d'Anaheim et faisant l'acquisition du défenseur James Wisniewski, des Islanders de New York.

Au terme de la campagne 2010-2011 et d'une élimination en sept parties par les Bruins de Boston au tour éliminatoire initial, Gauthier a décidé d'ajouter du poids à son groupe d'attaquants. À l'ouverture du marché des joueurs autonomes, il a consenti un contrat de quatre saisons à l'ailier Erik Cole, âgé de 32 ans. Également, il a créé une certaine controverse en accordant une nouvelle entente au défenseur Markov, qui n'avait disputé que 52 matchs en deux ans.

Enfin, il a renoncé à réembaucher le vétéran Roman Hamrlik, même si l'état de santé de Markov soulevait des inquiétudes.

Un homme d'expérience

Avant de débarquer à Montréal, Gauthier a assumé plusieurs tâches reliées au hockey professionnel et était déjà un homme respecté dans les cercles de la Ligue nationale. Les amateurs de hockey de la Belle Province le connaissaient pour son rôle de recruteur chez les Nordiques de Québec, avec qui il a travaillé de 1981 à 1993.

L'organisation a d'ailleurs effectué plusieurs belles prises au repêchage amateur sous sa direction : Mats Sundin, Joe Sakic, Owen Nolan et Eric Lindros (échangé éventuellement aux Flyers de Philadelphie), entre autres, ont été choisis avec son approbation.

Ensuite, de 1993 à 1995, il a agi comme assistant au directeur général chez les Mighty Ducks d'Anaheim. Il a quitté pour devenir le troisième directeur-gérant de l'histoire des Sénateurs d'Ottawa. Avec ces derniers, il a procédé à l'embauche de l'entraîneur-chef Jacques Martin et les deux hommes ont permis à cette concession de sortir de la médiocrité. La formation ontarienne a ainsi participé aux séries éliminatoires pour une première fois en 1997.

Toutefois, à la fin de la campagne suivante, Gauthier a décidé de mettre fin prématurément au contrat le liant aux Sénateurs, évoquant des raisons familiales. Or, 17 jours plus tard, les Ducks le ramenaient dans leur giron, lui confiant le même poste qu'il occupait à Ottawa.

Le Montréalais a également rempli les fonctions de président durant son deuxième séjour en Californie qui s'est conclu par un congédiement en 2002, après qu'Anaheim eut raté les séries d'après-saison pour une troisième fois consécutive.

Sur la scène internationale, Gauthier a notamment été l'un des trois directeurs généraux de l'équipe canadienne ayant pris part aux Jeux olympiques de Nagano en 1998. L'année précédente, il avait assumé la même responsabilité au sein de la formation nationale qui a remporté la médaille d'or aux Championnats du monde.

En vidéo

 
 
 
Accueil | Actualité | International | Sport | Argent | Vidéo
Questions, réactions ou problèmes techniques ? Contactez-nous.